m T T

Gaz, Electricité : Arrêtons le massacre !

Gaz, Electricité : Arrêtons le massacre !
shadow
Un ami vivant seul à Bruxelles m’a contacté, il y a plus d'un mois, à propos de sa facture de gaz et d’électricité.

Il était littéralement médusé : après avoir payé un acompte mensuel de 123,49€, il viennait de recevoir une facture de régularisation de 3.438,07€.

Comme une mauvaise surprise ne vient jamais seule, son fournisseur, ENGIE, fait passer sa facture intermédiaire mensuelle à 844,34€. Ils sont fous ces Romains (dixit Obelix) !

En 2021, il a payé près de 1.500€. En 2022, incluant la régularisation, le montant avoisine les 5.000€ et pour 2023, on parle d’approximativement 10.000€ ce qui implique qu’entre 2021 et 2023, sa facture augmenterait d’environ 570%.

J’ai essayé de l’aider à comprendre cette augmentation astronomique en me penchant sur sa consommation et les différents composants du prix du KWh.  Résultat des courses, j’ai pu justifier deux tiers de cette augmentation (prix et volume mix) pour le reste, c’est un grand point d’interrogation. Personnellement, je me demande si Engie ne profite pas du momentum pour garnir un peu plus sa trésorerie au détriment du consommateur. 

La première question qui foudroie mon esprit est comment les citoyens vont s’en sortir par rapport à ces augmentations astronomiques injustifiées ?  La seconde, comment l’Etat peut laisser faire un tel racket ? Et la troisième, comment se fait-il que l’Etat belge n’ait pas une minorité de blocage dans le capital d’ENGIE contrairement à l’Etat français qui a compris, il y a très longtemps, que l’énergie était un secteur stratégique ?

Il est important de se rappeler qu’ENGIE, fournisseur historique, dispose d’un quasi-monopole à Bruxelles avec près de 70% de part de marché dans la production de gaz et d’électricité bien devant Total Energie (18%) et Luminus (7%).  

La meilleure manière de contrer, temporairement, cette hégémonie est de comparer les tarifs. Le site du régulateur, la CREG, propose le CREG Scan à cet effet.

Cet ami a trouvé une bien meilleure offre d’un autre fournisseur (MEGA pour ne pas le nommer) et a pu résilier le contrat qui le liait à ENGIE avec un mois de préavis.

A très court terme, le conseil est de vérifier les termes de votre contrat, votre consommation, votre décompte annuel, vos factures et votre nouvelle facture intermédiaire puis de vous rendre sur le site de la CREG pour comparer les tarifs, une moins mauvaise surprise vous y attend.

Aujourd'hui, bon nombre de nos concitoyens et de nos entreprises sont au bord du gouffre. Il est urgent que l'Etat belge agisse de manière décisive. Il est grand temps d'arrêter le massacre.  

comments powered by Disqus