m T T

Dirigeants de TPE/PME – qu’est-ce qui vous empêche de dormir sur vos deux oreilles ?

Dirigeants de TPE/PME – qu’est-ce qui vous empêche de dormir sur vos deux oreilles ?
shadow

Je passe la plus claire partie de mon temps (je ne vous parlerai pas de la partie obscure)  avec les dirigeants de TPE/PME que j’accompagne afin de surmonter leurs défis que ce soit dans le cadre d’amélioration des performances de leur entreprise ou dans le cadre de leur projet de cession. Notre relation est avant tout basée sur la confiance avant même de parler de diplômes, d'expérience ou d'expertise.

J’avoue avoir une profonde administration pour eux qui souvent sont partis de peu voire de rien pour construire leur entreprise au prix de nombreux sacrifices.

Je voulais partager avec vous, leurs deux préoccupations premières loin des mythes entourant  l’indépendant à savoir être son propre boss, gagner beaucoup d’argent et travailler quand on le souhaite.  

Ce sont le poids des responsabilités et le manque d’argent.

Être au four et au moulin, le nez dans le guidon, être responsable des finances, du marketing, des ventes, par exemple, exige des qualités de surhomme. Personnellement, je le suis pas.

Gérez votre temps, déterminez ce qui est important, déléguez, si c’est possible, et/ou faites-vous accompagner. Pour sûr, vous dormirez mieux.

Quant à l’argent, être sur le fil du rasoir ou en manquer, c’est s'essoufler et faire quasi l’impossible pour honorer vos obligations allant du paiement de vos collaborateurs, de vos fournisseurs, de votre banquier et de l’Etat (TVA, ISOC, IPP, ONSS etc…). Et dans cette quête, c'est finalement vous qui passerez le dernier à la caisse, s'il reste encore de quoi vous payer. 

Ayez le réflexe de suivre vos résultats mensuellement, de mettre à jour votre plan financier, d’utiliser un tableau de financement et surtout de mettre en œuvre un tableau de suivi de trésorerie outil indispensable qui vous permettra d’anticiper l’état de santé de votre trésorerie.

Souvent, notre cerveau nous joue des tours noircissant le tableau plus que de raison. Factualisez la situation afin de prendre les meilleures décisions sans paniquer.

Il est important de comprendre le pourquoi du comment afin de trouver les réponses les plus judicieuses.

Est-ce dû, par exemple, à des problématiques financières, fiscales, commerciales, opérationnelles, juridiques, tactiques ou stratégiques.

Pour traiter les causes et éviter de vous attarder inutilement sur des symptômes, pourquoi ne pas réaliser un diagnostic précis de votre situation spécifique ? C’est le point de départ essentiel pour préparer votre feuille de route gagnante.

comments powered by Disqus