m T T

JE M'ARRETE OU JE CONTINUE ?

JE M'ARRETE OU JE CONTINUE ?
shadow

Pas mal d’entrepreneurs sont confrontés à un moment ou à un autre à une telle décision.

Afin de faire le bon choix, même s’il peut être douloureux et pour certains, synonyme d’échec, le point crucial est d’anticiper plutôt que de subir et donc d’identifier les signes avant-coureurs.                  

Dans la plupart des cas, l’élément déclencheur est le manque de trésorerie qui peut prendre les formes suivantes :

-        votre carnet de commandes est léger voire vide et les perspectives d’une amélioration pérenne

         sont lointaines ;

-        vous n’arrivez pas à dégager de la profitabilité sur vos ventes ;

-        votre secteur d’activité est sous pression ;

-        vous ne parvenez plus à payer vos salariés, vos fournisseurs, les charges sociales et fiscales ;

-        vos comptes bancaires sont dans le rouge de manière chronique ;

Au-delà de ces signes, il y a les éléments personnels : êtes-vous encore motivé et/ou avez-vous encore l’énergie pour redresser la barre ?

Dans de tels moments, il est important de se regarder dans le miroir et de prendre le recul nécessaire même si une telle décision est fortement émotionnelle.

Avoir le courage d’arrêter  

Explorez d’abord toutes les pistes de redressement avec l’aide d’un expert (comptable ou en gestion d’entreprise). Si aucune d’entre-elles ne permette de renouer avec un niveau d’affaire acceptable, il serait préférable d’accepter la situation plutôt que de s’entêter et prendre des risques inconsidérés pour vous et votre entreprise.

Ce serait probablement le bon timing soit pour trouver repreneur, même si les chances sont faibles, soit pour déclarer volontairement votre cessation d’activité.

Une décision difficile, certes, mais qui peut être salutaire lorsqu’elle est dûment justifiée et prise au bon moment.

 

Cordialement,

Marc

comments powered by Disqus